Star Wars Outlaws ne suit pas la voie des mondes générés de manière procédurale – GameTopic

Star Wars Outlaws ne suit pas la voie procédurale - GameTopic

Le développeur de Star Wars: Outlaws, Massive Entertainment, en a révélé davantage sur le monde ouvert du jeu et a déclaré qu’il ne suivrait pas la voie procéduralement générée à la Starfield.

Lors d’une interview avec Edge Magazine, le directeur créatif Julian Gerighty a déclaré qu’Outlaws, l’aventure de science-fiction à venir située entre L’Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi, adopte une approche plus “artisanale” et “gérable” de la formule monde ouvert.

“C’est une analogie grossière, mais la taille d’une planète pourrait être équivalente à deux des zones d’Assassin’s Creed: Odyssey”, a déclaré Gerighty. “Il pourrait y avoir deux à trois zones. Mais ce n’est pas une approche épique où ‘l’ensemble de l’Angleterre est recréé’.”

Ces zones font apparemment référence aux régions qui composent la carte colossale d’Odyssey, qui sont déjà assez grandes en elles-mêmes. Attique en est un exemple, englobant l’intégralité d’Athènes et une partie significative des environs.

On ne sait pas combien de planètes il y aura dans Outlaws, mais Gerighty a clairement indiqué qu’il ne s’agira pas d’un monde ouvert efficacement infini comme le RPG spatial Starfield. Le dernier jeu de Bethesda devrait comporter plus de 1 000 planètes avec beaucoup de contenu généré de manière procédurale, mais aussi plus d’éléments artisanaux que tout jeu précédent du développeur.

Outlaws a été révélé lors de la vitrine Xbox Games Showcase 2023, avec une présentation du gameplay qui suivra bientôt. Il met en scène Kay Vess, une hors-la-loi qui cherche à faire fortune dans le monde criminel de la Galaxie Star Wars, et les fans sont déjà obsédés par son animal de compagnie extraterrestre semblable à un axolotl, Nix.

Ryan Dinsdale est un reporter indépendant spécialisé dans les jeux vidéo. Il parlera de The Witcher toute la journée.